Fanzine Hildegarde 18

Téléchargement

Téléchargement

Sommaire
Page 3/ Editorial, Submarine
Page 4/ Une Main étrange, Claire Morel
Page 5/ Extrait du journal de Franz Kafka
Page 6/ Salty Skies, Rebecka Tollens
Page 7/ Le Miracle, Guillaume Decock
Page 8/ Sevastiani Bogiatzoglou
Page 9/ Traduction, Alice Popieul
Page 10/ Le Livres des Miracles d’Augsbourg
Page 11/ C’est une Catastrophe Thérèse, Émilie Mugabo
Page 14/ Camille Lebègue
Page 15/ Une femme sous influence XV, Stephanie-Lucie Mathern
Page 16/ Hippopot/ame, Céline Maltère
Page 17/ Jean-Paul Verstraeten
Page 18/ Conversation entre Lapin des bois et Coyote sauvage
Page 20/ Oliver Mc Connie
Page 22/ Réflexions autour de l’argent, Raphi Deschamps
Page 32/ Catalogue de Noël : Filipo Tetedevo, Deedee Vingt, Benoit
Dobbelaere, Dana Wyse
Page 36/ Papyri Graecae Magicae
Page 37/ Le Magicien, Alfred Kubin
Page 38/ Photographie, Marine Aïello
Page 39/ Michel Lascault
Page 40/ La Porte ouverte, Marielle Aïon
Page 41/ Numineuses de Janvier, Chloé Schuiten et Marine Debilly
Page 42/ Le Miracle est dans le trou, Michel Meyer
Page 43/ Toinoux Religieux
Page 44/ Recette des biscuits de la joie
Page 45/ Allumer le feu, Elïa Moraline
Page 48/ Extrait des Notes de chevet de Sei Shônagon
Page 49/ Scène forestière, Miroslav Weissmuller
Page 50/ Contact, Abonnement
Page 51/ Mazu, JuniMimi

Editorial
Les danseurs, avec leurs trois corps, découpaient la matière
invisible. Au départ ils ne formaient qu’un. Chaque geste était
reproduit à l’identique et simultanément.
Puis je ne sais plus par quelle magie -un décalage dans le
rouage de la matière invisible peut-être-, une individuation
peu à peu a pris forme. Toujours porté par le mouvement de
l’Un, de l’ensemble, parfois des quant-à-soi prenaient place,
de petits espaces d’individualité. Jusqu’au moment où,
chacun préoccupé par sa chorégraphie personnelle l’ensemble
disparut. C’était un brouhaha très désagréable, moi-même j’ai
basculé dans le bruit de ma pensée.
Très vite, l’ensemble, le Un, a réclamé l’attention. C’était
presque comme s’il disait : “quelque chose d’important est en
train de se passer, j’ai besoin de votre matière visible”.
Alors les trois corps se sont reconnectés au Tout. Matière
invisible découpée, gestes identiques simultanés. À nouveau,
des chants propres ont eu besoin de s’exprimer. Chaque corps
avait une partition à jouer, mais le corps avait compris, qu’en
gardant la connexion au Tout, il pouvait jouer ses notes et
servir l’ensemble.
Puis, un quatrième corps est entré dans l’espace. Il était très
différent des autres, il a apporté la couleur et même le
toucher. Peut-être était-ce l’Amour ?
Submarine

Téléchargement


Leave a Reply